Le participe passé des verbes pronominaux - règles d'accord - Lettres et langue française Le participe passé des verbes pronominaux - règles d'accord

Le participe passé des verbes pronominaux - règles d'accord


Le participe passé des verbes pronominaux

Voici des exemples de verbes pronominaux : se demander, se sauver, se souhaiter, se souvenir, se voir, etc. Il s’agit de verbes précédés d’un pronom personnel indéfini.

Il faut savoir qu’il existe deux types de verbes pronominaux :

1- Les verbes essentiellement pronominaux
2- Les verbes occasionnellement pronominaux

Les verbes essentiellement pronominaux ne peuvent fonctionner sans le pronom, comme se souvenir et s’absenter. On ne peut pas dire « j’absente » ou « je souviens ».

Le participe passé des verbes essentiellement pronominaux s’accorde toujours avec le sujet du verbe.

Exemple :

Amélie s’est absentée pour la journée.
«  Qui est-ce qui » s’est absenté? Amélie; nom propre au féminin pluriel, donc on accorde le participe passé au féminin pluriel.

Les verbes occasionnellement pronominaux peuvent ou non être précédés d’un pronom, comme s’insulter ou insulter, reconnaître ou se reconnaître et acheter ou s’acheter. On peut à la fois dire « j’insulte mon ami » et « ils se sont insultés ». Pour savoir si on doit accorder le participe passé des verbes occasionnellement pronominaux, il faut suivre les étapes suivantes :

Étape 1

Repérer le complément d’objet direct (COD), s’il y en a un, en posant la question qui? ou quoi? après le verbe.

Exemple :

Nous nous sommes vite aperçus du désastre.

Nous nous sommes vite aperçus quoi? qui? Aucune réponse possible. Il n’y a pas de COD. Il faut donc passer à l’étape 2.

Dans le cas contraire, lorsqu’il y a un COD, on doit accorder le participe passé en suivant la même règle qu’avec le participe passé employé avec l’auxiliaire avoir :

si le COD est placé après le verbe, on n’accorde pas le participe passé, comme avec l’auxiliaire avoir. Si le COD est placé avant le verbe, on accorde le participe passé.

Étape 2

Déterminer si le pronom personnel se (nous dans ce cas-ci) a la fonction de COD ou de COI (complément d’objet indirect). Pour trouver le COI, il faut poser la question de qui? de quoi?, à qui?, ou à quoi? après le verbe.

Pour réaliser cette étape, il faut transformer l’auxiliaire être en auxiliaire avoir. Cela permet de voir si l’accord doit se faire comme avec l’auxiliaire avoir ou non.

Exemple :

Nous avons aperçu qui? quoi? Aucune réponse possible. Le pronom personnel n’est pas un COD.

Nous avons aperçu de qui? de quoi? à qui? à quoi? Aucune réponse possible. Le pronom personnel n’est pas un COI.

Le pronom personnel se (nous dans ce cas-ci) n’a donc aucune fonction : il n’est ni COD, ni COI. Il faut donc passer à l’étape 3

Étape 3

Puisque la transformation d’auxiliaire n’a pas fonctionné, on accorde le participe passé avec le sujet du verbe; on l’accorde comme avec l’auxiliaire être.

On dit ainsi que le participe passé est sans fonction logique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire