Qu'est ce qu'une situation-problème - Lettres et langue française Qu'est ce qu'une situation-problème

Qu'est ce qu'une situation-problème

Situation pédagogique conçue par le pédagogue dans le but : 
- de créer pour les élèves un espace de réflexion et d'analyse autour d'un problème à résoudre (ou d'un obstacle à franchir, selon la terminologie de Martinaud), 
- de permettre aux élèves de conceptualiser de nouvelles représentations sur un sujet précis à partir de cet espace-problème. 

Dans une acception générale, un problème est une question ou une difficulté qui appelle un traitement de résolution. Dans une situation pédagogique, poser un problème à un élève, c'est lui demander d'agir pour résoudre le problème de manière satisfaisante en faisant appel à ses connaissances. La psychologie cognitive distingue les situations d'exécution des situations-problème. 

• Une situation d'exécution est une situation dans laquelle les procédures de résolution sont connues de l'individu et applicables directement. 

Une situation-problème est une situation pour laquelle l'individu ne dispose pas de procédures de résolution : - soit parce que les connaissances nécessaires au traitement font défaut : le sujet ne peut pas construire une représentation du problème. 

- soit parce que les connaissances appliquées ont conduit à un échec : le sujet a construit une représentation incorrecte du problème. Pour rechercher une solution, il faut construire une représentation nouvelle du problème (raisonner sur de nouvelles bases). La notion d'espace-problème correspond à l'espace de recherche : pour construire une bonne représentation du problème, il faut identifier un espace de recherche, dans lequel on va pouvoir « travailler », faire des hypothèses, in terpréter des résultats, construire des étapes de raitement... 

En pédagogie, une situation-problème est une situation d'apprentissage que le pédagogue imagine dans le but de créer un espace de réflexion et d'analyse autour d'une question à résoudre (un obstacle à franchir). À terme, cette situation doit permettre à l'élève d'enrichir ses connaissances de nouvelles représentations, donc d'apprendre. 

Le « problème » qui se pose alors à l'enseignant es t celui de l'appréciation de la difficulté proposée. Pour certains élèves, la situation se révèle être une situation d'exécution. Pour d'autres, la situation reste un problème, et le formateur doit introduire un niveau de guidance suffisant pour orienter l'élève, jusqu'à ce que la situation devienne pour lui une situation d'exécution (guidance, tutelle, médiation). Tout ceci pose évidemment la  question du transfert des connaissances, et de l'importance de l'apport méthodologique qu'un enseignant responsable doit assurer. Pour un élève, traiter un problème, s'entraîner à le résoudre, c'est transformer une procédure inconnue et aléatoire en une procédure connue et certaine. C'est aussi faire l'expérience répétée d'un raisonnement en situation (contextualisé) jusqu'à ce que celui-ci devienne un automatisme abstrait, applicable dans n'importe quel contexte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire