05 erreurs grammaticales fréquentes faciles à corriger

05 erreurs grammaticales fréquentes faciles à corriger

Présenter à un client un texte important contenant des fautes d’orthographe qui se corrigent facilement n’est assurément pas ce qu’il y a de mieux pour votre image de marque. Certaines règles grammaticales apprises jadis se perdent parfois dans les confins de notre mémoire et, de ce fait, il est toujours pertinent de raviver ces connaissances.
Afin de vous permettre d’éviter quelques-unes de ces erreurs, nous vous proposons aujourd’hui une compilation de 05 fautes d’orthographe et de grammaire que vous pourrez éviter dans vos futurs écrits.
  1. Homophones a et à

Le classique des classiques en ce qui a trait aux confusions homonymiques ! Souvent mal écrit, il n’en demeure pas moins que la règle est fort simple :
  • « avait » = a ;
  • impossibilité de le remplacer par « avait » = à !
Exemple : Elle a (avait) demandé à (avait) cette dame de lui rendre ce service.
  1. Terminaisons  ou – er

Il s’agit certes ici d’une règle peu complexe qu’on oublie à l’occasion alors qu’on permet à certaines erreurs de se glisser dans nos écrits.
Rappelez-vous ce truc afin d’appliquer la règle :
  • « vendre » = -er ;
  • « vendu » = –é.
Bien entendu, il existe quelques variantes alors que certains préfèrent utiliser « mordre » ou « bâtir » comme verbe.
Exemple : Je suis allé (vendu) à sa boutique pour acheter (vendre) cette lampe.
Attention aussi à ce qu’on appelle les mots-écrans, qui, parfois, vous amènent à commettre des fautes. Par exemple, le pronom « vous » qui ne serait pas sujet dans la phrase.
Exemple : Je vais vous parler (vendre) de lui.
Il ne faut pas écrire notre verbe avec une terminaison en –ez.
  1. Les adverbes en -ment : combien de m ?

Que ce soit fréquemment, patiemment ou méchamment, il est parfois ardu de savoir si le fameux m doit être seul ou accompagné !
Pourtant, la règle n’est pas si compliquée !
Si votre syllabe –ment est précédé du son « a » écrit avec un « e » ou simplement d’un « a », l’adverbe prend deux « m » comme dans évidemment ou méchamment.
Si la syllabe est précédée du son « e » comme dans simplement, on n’y met qu’un seul m !
  1. La règle des nombres

On peut résumer simplement cette règle des nombres : ils sont invariables sauf vingt et cent. Ces deux nombres prendront un « s » lorsqu’ils sont multipliés et qu’ils ne sont pas suivis d’un autre chiffre.
Exemple : On écrira « quatre cents », mais « quatre cent cinq ».
De plus :
  • Les nombres inférieurs à cent formés de plus d’un mot prennent des traits d’union (quatre-vingt-cinq) ;
  • Les nombres se terminant par le chiffre 1 et qui sont séparés par la conjonction et ne prennent pas de trait d’union (vingt et un) ;
  • Mille est invariable sauf s’il s’agit de la mesure de distance ;
  • Million et milliard prennent des « s », car ce sont des noms.
Orthographe rectifiée : Avec la « nouvelle orthographe », l’ajout d’un trait d’union entre chacune des parties du nombre est permis. Ainsi, on pourrait écrire « trois-cent-quarante-cinq-mille ».
  1. Le verbe « appeler » : combien de « l » ?

    Si l’on doit expliquer cette règle grammaticale de façon simple, au présent, il n’y a qu’avec « nous » et « vous » qu’il ne prend qu’un « l ».
    « Appeler » et ses composés (y compris interpeler) prennent un double l et un double t devant une syllabe contenant un « e » muet.
    Exemples : J’appellerai. Il appela.
    Comme vous pouvez le constater, il conserve toujours ses deux « p » !

Ces 05 erreurs d’orthographe grammaticale semblent effectivement faciles à corriger. Elles peuvent devenir plus ardues à détecter dans un texte comprenant des centaines de mots. C’est à ce moment qu’il convient assurément de faire appel à un spécialiste de la correction !