-->

Production écrite sur le gaspillage de l'eau

Production écrite sur le gaspillage de l'eau

     Production écrite sur gaspillage de l'eau

    Salut à tous, notre site d'apprentissage du français "Lettres et langue française" vous propose aujourd'hui quelques exemples de productions écrites sur le gaspillage de l'eau, vous trouvez dans cet articles trois exemples de productions écrites sur le gaspillage de l'eau.

    Exemples de productions écrites sur le gaspillage de l'eau :


    Exemple n°1 

      Le gaspillage d’eau devra être banni des pratiques quotidiennes
    L’eau, ressource naturelle de plus en plus rare, est une partie du patrimoine d’une nation et de l’humanité. Sa protection est d’un intérêt général pour la nation et le monde. Selon plusieurs chercheurs et spécialiste dans ce domaine, la pénurie d’eau touche 40% de la population mondiale, et d’ici à 2025, pas moins de 1,8 milliard de personnes vivront dans des pays qui feront face à une pénurie d’eau absolue et deux tiers de la population mondiale pourraient être exposés à des conditions de stress hydrique.
     
    Exemple n°2

         Il y a de l’eau en suffisance sur terre, direz-vous. En effet, la surface de la terre est couverte à 70% d’eau. Malheureusement, 2,5% seulement de cette eau est de l’eau douce. En outre, cette eau est (du moins provisoirement) contenue, pour une très large part, dans les calottes glaciaires, les glaciers, les eaux souterraines, les marécages, etc. Au final, seulement 0,26% de cette eau douce peut servir à la consommation.
        Par ailleurs, nos maigres provisions en eau souffrent d’une pollution croissante. Il faut donc dépenser de plus en plus d’énergie, de produits chimiques et de moyens financiers pour obtenir de l’eau potable pure. Malgré cela, notre consommation ne cesse de croître.
        Chaque Bruxellois consomme entre 120 et 130 litres d’eau par jour. Et une large part de cette eau potable sert à des usages sans aucun rapport avec l’alimentation! Des mesures simples, mais efficaces peuvent réduire la consommation de cette précieuse eau potable et la production d’eaux usées. Et à prix démocratique!

    Bruxelles Environnement

    Enregistrer un commentaire