La pédagogie par projet en classe de français

La pédagogie par projet en classe de français

La pédagogie par projet en classe de FLE

Dans la pédagogie de projet, l’élève est associé à l’élaboration des savoirs. Cette pédagogie prend appui sur la motivation suscitée par la réalisation d’une production ou d’une réalisation concrète qui donne du sens aux apprentissages mis en œuvre pour y parvenir. C’est pourquoi, nous vous présentons aujourd'hui un thème souvent analysé par les étudiants de français " La pédagogie par projet en classe de FLE est le thème de notre article aujourd'hui. 

La pédagogie par projet en classe de FLE

Les caractéristiques du projet

Selon Lebrun (2002), le projet
➤ est initié à partir d’une thématique concrète de la vie (besoin, manque, conflit sociocognitif, souhait d’arriver quelque part, d’aboutir à quelque chose, etc.) soit par le professeur, soit par les étudiants eux-mêmes (individu isolé ou groupe d’individus);
➤ fait appel à diverses connaissances à intégrer et à des compétences comme l’anticipation, l’innovation, la création;
➤ fait l’objet d’une négociation permettant l’explication et la socialisation de l’intention d’action et aboutissant à un consensus explicite entre enseignants et étudiants;
➤ suscite de l’intérêt et de la motivation, car il articule un but et les moyens pour y arriver;
➤ aboutit à la production d’un objet au sens large (intellectuel, matériel…);
➤ permet à l’élève
• l’acquisition personnelle de savoirs et de savoir-faire nouveaux (apprentissage);
• l’acquisition d’une meilleure maîtrise de l’environnement par les réponses au « problème »
contextualisé de départ et par toutes les découvertes engendrées par le processus du projet;
• l’acquisition d’une meilleure connaissance de soi-même, de ses besoins, de ses limites, de ses manières de fonctionner;
 est une aventure qui s’inscrit dans la durée, qui s’enrichit de ses tâtonnements, de ses essais, de ses erreurs, de ses amendements successifs, bref, qui reste aussi susceptible d’évolutions ultérieures.

Ces derniers points sont importants dans la pédagogie par projet (PP). 

L’apprenant accédera à ces stades (savoir-être et savoir-devenir) si la tâche assignée par le professeur inclut une partie réflexive sur la démarche, si cette dernière fait partie intégrante du projet, si elle est aussi évaluée en tant que telle (Lebrun, 2002).

Les objectifs poursuivis dans la pédagogie par projet : 

Le premier objectif consiste en une fonction « formative » qui permet de donner du sens aux apprentissages, de combattre l’absence de motivation en permettant aux formés de s’engager dans une activité signifiante, leur projet. L’accomplissement de l’oeuvre, qui correspond à la fonction économique et de production, doit tenir compte des contraintes économiques, temporelles, matérielles et humaines.

Elle amène donc les formés à gérer leur environnement. La recherche de moyens et d’informations pour réaliser le projet, qui joue le rôle de fonction didactique, est indispensable : elle amène les formés à traiter et à organiser des connaissances variées et parfois nouvelles. Le projet peut également remplir une fonction sociale et médiationnelle : si le projet fait appel à des partenaires, la pédagogie du projet amène les formés à s’ouvrir aux autres, à d’autres institutions, à être reconnus par eux; elle amène également le groupe à partager les compétences et à confronter les avis, opinions…

Le dernier objectif consiste en une fonction politique : 
lorsque la pédagogie du projet devient but d’éducation et non seulement moyen, elle est un terrain privilégié d’exercice de la responsabilité individuelle et collective (Jonnaert, 1993).

Lien possible entre motivation des élèves et pédagogie par projet : 

Les projets peuvent servir à augmenter la motivation des élèves dans un but d’apprentissage. L’aspect concret des projets est la source première de motivation des élèves, mais il ne suffit certainement pas (Reverdy, 2013).

L’enseignant doit également prendre en compte d’autres facteurs dans la constitution de son projet :
bien entendu, l’intérêt que les élèves porteront au projet, puis l’étendue de leurs compétences et de leurs savoirs et enfin le fait qu’ils doivent rester concentrés sur la seule réalisation du projet, et non sur une éventuelle compétition avec les autres élèves, ce qui pourrait les faire dévier de leur objectif premier d’apprentissage (Blumenfeld et al., 1991).
Lors de la réalisation du projet, l’enseignant doit également pouvoir soutenir les élèves dans le développement de leur autonomie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire