Exemples de portraits physiques et moraux - Lettres et langue française Exemples de portraits physiques et moraux

Exemples de portraits physiques et moraux

Pierrot
Il avait un visage rond et pâle qui le faisait ressembler à la lune quand elle est pleine. Ses grands yeux attentifs et étonnés lui donnaient l’air d’une chouette, comme aussi ses vêtements amples, flottants et tout blanc de farine.
Extrait de « Pierrot ou les secret de la nuit »

Buveur d’encre
Le teint gris, des sourcils en bataille et un air complètement ahuri. Et puis il se livre à un curieux manège. On dirait qu’il flotte à dix centimètres du sol. Comme un fantôme. Je trouve son comportement bizarre.
Extrait du « Buveur d’encre »

Proper Mérimée - Carmen
Sa peau, parfaitement unie, approchait fort de la teinte du cuivre. Ses yeux étaient obliques, mais admirablement fendus; ses lèvres, un peu fortes, mais bien dessinées et laissant voir des dents plus blanches que des amandes sans leur peau. Ses cheveux, peut-être un peu gros, étaient noirs, à reflets bleus comme l'aile de corbeau, longs et luisants

Marcel Pagnol - La gloire de mon père. (Le livre de Poche)
Mademoiselle Guimard était très grande, avec une jolie petite moustache brune, et quand elle parlait, son nez remuait : pourtant je la trouvais laide, parce qu'elle était jaune comme un chinois et qu'elle avait de gros yeux bombés.

Le géant de Zéralda . Tomi Hungerer
Il était une fois un ogre, un vrai géant, qui vivait tout seul. Comme la plupart des ogres, il avait des dents pointues, une barbe piquante, un nez énorme et un grand couteau. Il était toujours de mauvaise humeur et avait toujours faim.

Le Jobard. Michel Piquemal (Milan Zanzibar)
Je n'avais jamais eu l'occasion de le voir d'aussi près. Il était plutôt petit, avec de grosses moustaches et un visage creusé de longues rides. Comme d'habitude, il portait son éternel béret d'où surgissaient des touffes de cheveux qui n'avaient pas souvent dû voir de peigne. Mal rasé, penché sur sa marmite, au milieu des étincelles et des spirales de fumée, il avait un air farouche qui donnait froid dans le dos.

La marmite enchantée. Yak Rivais (Neuf en poche de l'école des loisirs)
Et une affreuse vieille sortit de la baraque. Elle était laide, avec un nez pointu, des furoncles dessus, des longs poils de barbe au menton et des dents acérées. Ses cheveux, sous le chapeau noir, étaient verts.

Les deux gredins. Roald Dahl (Gallimard folio junior)
Compère Gredin avait une énorme barbe broussailleuse qui couvrait la figure, sauf le front, les yeux et le nez. Ses poils formaient des épis hérissés comme les poils d'une brosse à ongles. D'affreuses touffes lui sortaient même des oreilles et des narines.

Amandine
J'ai des yeux bleus, des lèvres vermeilles, de grosses joues roses, des cheveux blonds ondulés. Je m'appelle Amandine. Je suis une petite fille et j'ai dix ans.
Extrait de « Amandine ou les deux jardins ».

Douroff le clown
Ce visage tout blanc, ces yeux pétillants de malice, ces sourcils différents, l’un sévère et froncé, l’autre gai s’envolant, cette voix extraordinaire et cet accent anglais que ce russe prenait pour parler français et ce costume magnifique, bicolore et pailleté, tout cela m’enchantait. Je le considérais comme un être irréel et j’étais en extase devant lui.

Portrait d’une jeune fille
C’était un laideron, petit et maigre, avec un nez en trompette, rouge et brillant. Ses joues larges avaient un teint sale. Les yeux enfoncés disparaissaient presque derrière des pommettes osseuses et saillantes. Ce visage était encadré de cheveux mi-longs, bruns et raides comme des baguettes de tambour… L’ensemble de sa silhouette paraissait anguleux et maigre. 
Anne-Marie Selinko, extrait de J’étais une jeune fille

Article similaire :
Vocabulaire illustré pour décrire une personne en français
 Le portrait physique et moral d'une personne en français

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire