L’accord du participe passé employé sans ou avec un auxiliaire - Lettres et langue française L’accord du participe passé employé sans ou avec un auxiliaire

L’accord du participe passé employé sans ou avec un auxiliaire

1. L’accord du participe passé employé sans auxiliaire

Le participe passé qui est utilisé sans auxiliaire (il sert au nom d’épithète ou d’apposé) s’accorde toujours en nombre et en genre avec le nom auquel il est lié : Que l’on recueille les chiens abandonnés.
Il y a une tolérance avec les participes comme : excepté, attendu, passé, ci-inclus, ci-joint, supposé, vu, etc. S’ils sont placés avant le nom, ils jouent le rôle d’une préposition et restent invariables : Excepté sa mère.
Mais si ces mots sont placés après le nom, l’accord du participe passé est toujours nécessaire :
Sa mère exceptée, l’époque passée, etc.

2.  L’accord du participe passé employé avec l’auxiliaire être
La règle générale est telle que le participe passé du verbe en question s’accorde en nombre et en genre avec  le sujet auquel il se rapporte : Les hirondelles sont parties.

Quand le sujet est un pronom personnel de la 1- re ou 2-e personne, pour accorder correctement le participe, le genre doit être défini par le contexte. Mais il faut faire aussi attention aux verbes pronominaux. Bien que ceux-ci se conjuguent avec être, ils peuvent suivre une autre règle pour accorder leur participe passé.

2.1 L’accord du participe passé employé avec l’auxiliaire avoir 
Si les verbes sont employés dans les formes composées avec l’auxiliaire avoir, on ne fait jamais l’accord du participe passé avec le sujet ni avec le complément ou les compléments d’objet direct qui lui sont postposés. L’accord du participe passé conjugué avec l’auxiliaire avoir dépend donc de la place du complément d’objet direct dans la phrase. On peut faire l’accord seulement avec le complément d’objet direct qui est placé avant le verbe. En ce cas, on accorde le participe passé en genre et en nombre avec le COD :
C’est toute une ville que le séisme a détruite

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire