Fautes de langue dans les médias - Lettres et langue française Fautes de langue dans les médias

Fautes de langue dans les médias

Fautes de langue dans les médias 

Les incorrections fréquentes constatées dans les médias sont une source d’agacement bien compréhensible pour tous ceux qui aiment la langue française.
Conformément à sa mission et à ses traditions, l’Académie française s’attache à défendre notre langue par des déclarations officielles et par les mises en garde qu’elle publie régulièrement. D’autre part, elle participe activement aux commissions de terminologie, qui veillent à proposer des équivalents français aux termes étrangers (notamment anglais) ; aucun de ces termes ne peut être recommandé officiellement sans qu’elle ne l’ait auparavant approuvé. Elle s’attache également, au travers de son Dictionnaire, dont la neuvième édition est en cours de rédaction, à prescrire et à guider l’usage de la langue en indiquant les emplois corrects et en formulant un certain nombre de remarques normatives (qui apparaissent en gras dans cette dernière édition).

Cependant, il n’est pas du ressort de l’Académie de rappeler à l’ordre les médias. Si vous relevez des erreurs de langue dans les médias, nous vous conseillons de vous adresser au Conseil supérieur de l’audiovisuel, dont l’une des missions est de veiller à la défense et à l’illustration de la langue française dans la communication audiovisuelle ainsi qu’au respect de la loi Toubon de 1994 (loi qui oblige notamment les organismes d’État à employer, chaque fois qu’ils existent, les équivalents français recommandés par les commissions ministérielles de terminologie et de néologie, en remplacement des termes étrangers).
Le CSA se montre attentif à la qualité de la langue employée dans les programmes des différentes sociétés de télévision et de radio, et publie chaque mois, dans la rubrique « Langue française » de La Lettre du CSA, une mise en garde sur certaines impropriétés ou approximations.
Par ailleurs, pourquoi ne pas vous adresser directement aux journalistes ou aux chaînes concernées, éventuellement en présentant votre requête aux médiateurs ? Vos remarques seront sans doute prises en compte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire