-->

Formulaire de contact

Nom

Adresse e-mail *

Message *

100 Expressions familières en français parlé

100 Expressions familières en français parlé
    1. Ça ne vaut pas un pet de lapin : « Ça ne vaut rien. »
    2. Trempé comme une soupe : « Mouillé jusqu'aux os. »
    3. Travailler du chapeau : « Être un peu fou. »
    4. C’est la fin des haricots : « C’est la fin de tout. »
    5. La semaine des quatre jeudis : « Jamais. »
    6. Mêle-toi de tes oignons : « Occupe-toi de tes affaires. »
    7. Être comme une poule qui a trouvé un couteau : « Ne pas savoir quoi faire. »
    8. Les Anglais ont débarqué : « Elle a ses règles. »
    9. Faire ça ou peigner la girafe : « Il ne fait rien. »
    10. Compte là-dessus et bois de l'eau ! : « Tu peux toujours courir. »
    11. Il n'attache pas son chien avec des saucisses : « Il est pingre. »
    12. Minute, papillon ! : « Un instant SVP ! »
    13. Raide comme un passe-lacet : « Fauché. »
    14. Être resté baba : « Resté stupéfait. »
    15. Bouché à l'émeri : « Borné, idiot. »
    16. Mener une vie de patachon : « Avoir une vie dissipée. »
    17. S'en tamponner le coquillart : « S'en fiche. »
    18. Bête à manger du foin : « Vraiment stupide. »
    19. Il n'a pas cassé trois pattes à un canard : « Il n'a rien fait d'extraordinaire. »
    20. Et ta sSur ? : « Mêle-toi de ce qui te regarde. » (Elle bat le beurre !)
    21. Gai comme un pinson : « De bonne humeur. »
    22. Rond comme une queue de pelle : « Complètement soûl. »
    23. C'est une tête de pioche : « Entêté, obstiné. »
    24. J'en mangerais sur la tête d'un teigneux : « Je raffole de ce plat. »
    25. Il n'a pas inventé le fil à couper le beurre : « Il n'est pas malin. »
    26. Un froid de canard : « Un froid très vif. »
    27. Ça se trouve pas sous le sabot d'un cheval : « C'est rare. »
    28. C'est la soupe à la grimace : « L'accueil est glacial. »
    29. C'est le bouquet ! : « C'est le comble ! »
    30. Il pleut comme vache qui pisse : « Il pleut beaucoup. »
    31. Donner de la confiture aux cochons : « Donner cela à quelqu'un qui ne saura l'apprécier. »
    32. Se faire remonter les bretelles : « Se faire réprimander. »
    33. Numérote tes abattis : « Sois sur tes gardes. »
    34. Rester en carafe : « Rester en plan. »
    35. Raconter des salades : « Dire n'importe quoi. »
    36. T'as le bonjour d'Alfred : « Va-t'en. »
    37. Sucrer les fraises : « Être gâteux. »
    38. Et que ça saute ! : « Exécution ! »
    39. Être soupe au lait : « Être susceptible. »
    40. Faire chou blanc : « Revenir bredouille. »
    41. Entre la poire et le fromage : « À la fin du repas. »
    42. Je t'emmerde à pied, à cheval et en voiture : « De toute façon, je t'emmerde. »
    43. Dîner à la fortune du pot : « De façon improvisée. »
    44. Un tour de cochon : « Un mauvais tour. »
    45. Dès potron-minet : « Dès le lever du jour. »
    46. Se faire du mouron : « S'inquiéter. »
    47. C'est pas le mauvais cheval : « C'est un brave type. »
    48. Je suis flagada : « Je suis exténué. »
    49. Avoir les pieds nikelés : « Être paresseux. »
    50. Repousser du goulot : « Avoir mauvaise haleine. »
    51. Avoir le trouillomètre à zéro : « Avoir très peur. »
    52. À la gomme : « Sans valeur. »
    53. Faire tintin : « Être privé, frustré. »
    54. Un drôle de coco : « Un homme qui n'inspire pas confiance. »
    55. Se faire porter pâle : « Se faire porter malade. »
    56. Il y a un pépin : « Il y a un petit problème. »
    57. Casser la graine : « Manger sur le pouce. »
    58. Une sacré gueule d'empeigne : « Antipathique, désagréable. »
    59. De la roupie de sansonnet : « Sans valeur, sans intérêt. »
    60. Envoyé chez Plumeau : « Envoyé promener. »
    61. Quel toupet ! : « Quel culot ! »
    62. N'en jetez plus, la cour est pleine : « Ça suffit. »
    63. Il lui fait du plat : « Il la drague lourdement. »
    64. Tomber sur un bec, sur un os : « Rencontrer un gros problème. »
    65. Les carottes sont cuites : « C'est fichu. »
    66. Être aux abonnés absents : « Être introuvable. »
    67. Lui voler dans les plumes : « Ne pas se laisser faire. »
    68. Changer de crémerie : « Changer d'habitudes. »
    69. Avoir un polichinelle dans le tiroir : « Être enceinte. »
    70. Ça lui va comme un tablier à une vache : « Ce vêtement lui va très mal. »
    71. Mettre les bouts : « Filer précipitamment. »
    72. C'est du pipi de chat : « Ça n'a pas de valeur. »
    73. Tailler une bavette : « Bavarder simplement. »
    74. La montagne accouche d'une souris : « Résultat dérisoire par rapport à l'espoir. »
    75. Avoir la berlue : « Avoir des hallucinations. »
    76. Je lui réserve un chien de ma chienne : « Je me vengerai. »
    77. Nager comme un fer à repasser : « Ne pas savoir nager. »
    78. C'est pour sa pomme : « C'est pour lui. »
    79. Sec comme un coup de trique : « Très maigre. »
    80. Se faire blackbouler : « Se faire rejeter. »
    81. Fier comme Artaban : « Particulièrement fier. »
    82. Fier comme un pou : « Prétentieux. »
    83. On n'est pas aux pièces : « Inutile de se presser. »
    84. Tranquille comme baptiste : « Imperturbable. »
    85. S'en soucier comme d'une guigne : « N'en ai rien à faire. »
    86. Ça lui a coupé le sifflet : « Ça l'a fait taire. »
    87. Parler français comme une vache espagnole : « S'exprimer très mal en français. »
    88. Mou comme une chiffe : « Apathique, veule. »
    89. Faire du gringue : « Faire la cour. »
    90. Décrocher la timbale : « Parvenir à ses fins. »
    91. Faire suer le burnous : « Exploiter ses employés. »
    92. Prendre ses cliques et ses claques : « Partir précipitamment en emportant toutes ses affaires. »
    93. Rendre son tablier : « Démissionner. »
    94. Tirer le bon numéro : « Trouver la perle rare. »
    95. Donner des noms d'oiseaux : « Copieusement injurier. »
    96. Avoir le béguin : « S'enticher de quelqu'un. »
    97. Y aller franco de port : « Le faire franchement. »
    98. Comme un éléphant dans un magasin de porcelaine : « Maladroit. »
    99. Fais pas l'Suf ! : « Arrête de jouer à l'imbécile. »
    100. Ne pas jeter le manche après la cognée : « Ne pas renoncer par découragement. » 

    Formulaire de contact

    Nom

    Adresse e-mail *

    Message *