L’intégration des TICE dans l’enseignement et l’apprentissage du Français Langue Étrangère

L’intégration des TICE dans l’enseignement et l’apprentissage du Français Langue Étrangère

AVANT PROJET

Notre travail se centre sur l’intégration des TICE dans l’enseignement et l’apprentissage du Français Langue Étrangère à l’université Algérienne. Le cas spécifique des étudiants de FLE sera étudié. Par intégration nous désignons à la fois le module de TICE, en tant qu’enseignement qui tende à initier les étudiants aux nouvelles technologies, mais surtout à l’ensemble des TICE (documentation sur Internet, réseaux sociaux, logiciels éducatifs, etc.) susceptibles d’être utiliser dans la quête et l’acquisition du savoir linguistique.
Ainsi, cette utilisation des TICE par les étudiants de langue française lors de leurs recherches, lors de l’élaboration d’exposés, quand ils manipulent des logiciels interactifs d’apprentissage de langue, ou simplement pour des échanges sur facebook ou twitter, influerait certainement sur la totalité du processus de l’enseignement et l’apprentissage. Et justement dans ce processus nous avons tenu à aborder trois notions fondamentales qui le constituent, et qui peuvent subir l’influence des nouvelles technologies. La motivation, l’acquisition, et les besoins spécifiques de l’étudiant. Ce qui nous mène vers la problématique suivante :
L’utilisation des TICE dès la première année de licence dans l’apprentissage et l’enseignement du Français est-elle efficiente quant à l’acquisition des savoirs et le développement des compétences linguistiques en français des étudiants ?
Les questions de recherches abordées se focalisent, chacune d’elles, sur une des trois notions citées, en l’occurrence la motivation, l’acquisition, et les besoins. Nous allons avancer chaque question avec son hypothèse.
1) Comment les TICE répondent aux besoins des étudiants en langue française et à leurs motivations ?
Nous pensons que les TICE influent positivement sur la motivation des étudiants. Ainsi, leur intérêt pour le savoir augmenterait, d’abord, parce que les nouvelles technologies peuvent constituer un support et un véhicule attractifs des connaissances ; ensuite grâce à la possibilité qu’offrent les TICE de communiquer et d’utiliser le langage sans contrainte et spontanément. Ce qui permet de manier la langue sans peur ou timidité.
2) Est-ce que la communication via les TICE accroîtra la compétence linguistique de l’étudiant ?
Les TICE, bien souvent, rendent légitime l’emploi de structures linguistiques du domaine de l’oral, de néologismes et même de nouvelles orthographes dans des situations authentiques de communication (Facebook, Twitter, Skype etc.). Elles permettent aussi la découverte des différents parlers, des accents régionaux, de l’intonation spécifique des personnes. Les TICE aident encore les élèves à prendre conscience de l’importance du multilinguisme et du multiculturel. Par ailleurs elles incitent à écrire, à manier la langue. Toutes ces possibilités qu’offrent les TICE ne peuvent qu’améliorer les compétences linguistiques en général.
3) Quels sont les véritables besoins des étudiants en matière de TICE ?
Nous tenterons de cerner les besoins réels des étudiants par rapport aux TICE. Ainsi, l’étudiant aurait besoin d’une maîtrise technique des TICE, telles que : le traitement de texte, Tableur, utilisation des logiciels…etc. mais aussi une maîtrise de la recherche bibliographique, développer la recherche, et la création afin d’améliorer l’apprentissage. Enfin, d’une capacité à distinguer les savoirs. Autrement dit, pouvoir faire la distinction entre savoirs référencés et savoirs diffus qui peuvent tromper l’étudiant.
Les outils d’analyse :
Afin d’étudier la motivation des étudiants suscitée par les TICE, et de vérifier les besoins réels des étudiants quant a l’utilisation de celles-ci, nous avons élaboré un questionnaire constitué de dix questions.
1. Le questionnaire destiné aux étudiants tend à mieux comprendre le point de vue de ces derniers sur les nouvelles technologies. Il aspire, essentiellement, à démontrer l’intérêt que porte les étudiants pour les TICE, et les situations d’utilisation. A travers ce questionnaire il est également question de voir pourquoi il y a de plus en plus de recours aux TICE au lieu de la consultation livresque traditionnelle.
2. Nous nous référerons également à un ensemble de texto et de discussions sur FACEBOOK en les soumettant à une analyse morphosyntaxique afin de voir comment la langue est manié, et qu’est-ce qui permet d’avancer qu’un tel usage spontané est productif
3. Le deuxième outil d’analyse est l’examen écrit et oral. cet examen sera destiné a une dizaine d’étudiants férus de TICE issus de la classe étudiée, et a dix autres qui s’intéressent moins ou pas du tout au TICE (leur choix sera selon les éléments de réponses du questionnaires). Cela nous permettra d’évaluer le degré de compétence des étudiants qui ont recours aux TICE, par rapport aux étudiants qui ignorent totalement les technologies. Les résultats obtenus après l’évaluation nous permettrons d’apprécier le degré d’influence des TICE sur la compétence linguistique en général (écrite et orale)