Petites règles de Français à connaître - Lettres et langue française Petites règles de Français à connaître

Petites règles de Français à connaître


Vous aimez vous sentir au-dessus de la masse ? Reprendre tout le monde à tout bout de champ ? Interrompre votre interlocuteur pour le corriger devant tout le monde, haussant un sourcil dédaigneux ? Nous aussi, et c'est pourquoi nous avons jugé bon de vous fournir les billes pour être encore plus prétentieux.
1-Se rappeler, se souvenir
La règle est simple, et pourtant tout le monde se goure : on se rappelle quelque chose et on se souvient DE quelque chose. Vous vous le rappellerez ?
2-Amener , apporter
On apporte quelque chose, et l’on amène quelqu’un (à la rigueur un animal si on l'aime fort). Un petit moyen mnémotechnique pour s’en souvenir : dans "amener" il y a "main", la main de quelqu’un que l’on prend pour l’amener quelque part. Eh ouais on est balèze en moyens mnémotechniques.
3-Emmener , amener/emporter , apporter
Petite cousine de la règle précédente : on amène ou apporte quelqu’un ou quelque chose à soi, à l’endroit où l’on se trouve ; on emmène ou emporte quelqu’un ou quelque chose de l’endroit où l’on est à l’endroit où l’on va. Oui on sait c'est compliqué, mais c'est IMPORTANT on vous dit.
4-Affectueux , affectif
Un geste peut être affectueux, un surnom aussi. Si j’appelle une copine "couillonne" et qu’elle me dit : "Oh t’es pas cool" je vais lui répondre : "Mais c’est affectueux." Voilà. Pas affectif. Affectif, c’est tout ce qui est relatif à l’affect, les émotions et les désirs. Donc rien à voir avec la choucroute.
5-Avec "on" le verbe est conjugué à la troisième personne du singulier
On ne dit donc pas : "On a pris notre voiture pour aller au pique-nique", mais bien "On a pris sa voiture pour aller au pique-nique". Oui, on sait, ça brusque vos petites oreilles tout ça, mais ce n'est pas notre problème : la langue française a décidé. Ça te plait, ça te plait pas, c'est la même
6-Après "après que" le verbe se conjugue à l’indicatif
On entend celui-là souvent parce qu’il est complètement contre-intuitif. On doit dire, même si c’est moche : "Après que tu es partie", "Après qu’ils ont mangé" ou encore "Après que j’ai pris mon vélo." Et en parlant de vélo (attention transition de choc)...
7-À vélo , en voiture
Encore une faute que l’on entend quotidiennement. On utilise "à" suivi du nom d’un véhicule quand on est sur ce véhicule : "à vélo", "à bicyclette", "à cheval" et on utilise "en" suivi du nom d’un véhicule quand on est dans le véhicule : "en voiture", "en avion", "en navette spatiale." Donc non, une bonne fois pour toutes, on ne va pas au bureau "en vélo".
8-Amours, délices, orgues
Probablement ma préférée parce que quasiment personne ne le sait ou n’y fait attention, ces trois mots sont les seuls de la langue française à être masculins au singulier et féminins au pluriel. On dit "Un amour délicieux", "Des amours délicieuses", "Des délices délicates", "Un délice amoureux", "Le grand orgue de la chapelle" et "Les grandes orgues de la cathédrale." Oui, c'est hyper classe.