Les verbes défectifs : qui ont une conjugaison incomplète


LES VERBES DÉFECTIFS
Définition :
Les verbes défectifs (défectif signifie comportant un manque) sont des verbes dont la conjugaison est incomplète.
Parmi ces verbes, on peut distinguer :
➤Les verbes exclusivement impersonnels (ou unipersonnels):
Ils ne s’emploient qu’à l’infinitif et à la troisième personne du singulier
Exemples : avérer, falloir, s’agir de, il y a…
➤Les verbes de la météorologie :
pleuvoir, neiger, bruiner, …
➤Les verbes dont le sujet est normalement un nom de chose ou d’animal
Ils ne s’emploient guère qu’à la troisième personne
Exemples : advenir, concerner, découler, éclore, émaner, s’ensuivre, importer dans le sens d’être important, luire, pulluler, … Barrir, vêler, croasser, 
➤Les verbes qui appartiennent à la langue populaire ou usités dans un registre familier
Ils sont rarement employés au passé simple et au subjonctif imparfait
Exemples : se carapater, débecter, emmerder, picoler, …
➤Les verbes qui ont une signification particulière
Ils sont inusités à certains temps
Exemples : les verbes duratifs comme se mourir, ne s’emploie guère qu’au présent et à l’imparfait de l’indicatif ainsi qu’à l’infinitif.
Puer est rare au passé simple et aux temps composés ; provenir est rare aux temps composés.
Certains verbes n’existent plus que sous la forme du participe passé
ou du participe présent devenus adjectifs
Exemples : carabiné, contrit, éclopé, recru, censé, courbatu, contondant, controuvé, contus, interdit, mi-parti, ...
Remarque : 
la langue littéraire, notamment, a parfois tendance à rendre à certains adjectifs leur caractère verbal
Exemples : contrit, controuvé (inexact, mensonger a pris le sens de contredit, démenti), dénué, dévolu (il dévolue – comme si le verbe dévoluer existait), éperdu, traité comme participe (ce jeune home qu’elle avai éperdu de sa provocante beauté) et s’esperdre, stupéfait (le maitre l’avait stupéfait )

Aucun commentaire