12 fautes de français à ne plus faire !

1- Publique ou public 
« le public (n.m.) l’a applaudi chaleureusement » ≠ « la Poste effectue une mission de service public » (adj. au masculin, donc avec un C) ≠ « elle peut être considérée comme une entreprise publique » (adj. au féminin, donc avec QUE) 
2- Français ou français
« produit français » (adj. donc sans majuscule) ≠ « le français est ma langue maternelle » (nom de langue donc sans majuscule) ≠ « un Français a remporté la médaille d’or » (nom pour désigner une personne, un habitant de la France, donc avec une majuscule) 
3- État ou état 
« je me sens dans un drôle d’état » ≠ « L’État supprime les postes de nombreux fonctionnaires » 
4- Voix - Voie 
« vous avez une belle voix » (= « aux dernières élections, je lui ai donné une voix ») (du latin vox) ≠ « je suis sur la bonne voie » (= route) (du latin via) 
5- a ou à 
« il a faim » (auxiliaire avoir) ≠ « à vendre » (préposition) 
6- Mâle ou mal
 « le bien et le mal » ≠ « le mâle et la femelle »
7- ou - 
« fromage ou dessert » (sans accent = conjonction, qu’on peut souvent remplacer par « ou bien »)
« où va-ton ? »» (avec un accent = pronom, adverbe interrogatif ou conjonction de subordination) 
8- à faire ou affaire 
« avoir à faire » ≠ « avoir affaire » (« j’ai beaucoup à faire » ≠ « vous allez avoir affaire à moi ») 
9- Désintérêt ou désintéressement
« désintérêt » (= le fait de ne pas se sentir concerné) ≠ « désintéressement » (= le fait de ne pas agir en visant principalement sa propre satisfaction) 
10- Parti ou partie 
« un parti politique » ≠ « une partie de football » (Remarquez aussi les expressions : « prendre parti pour quelqu’un » ≠ « faire partie de quelque chose ») 
11- Sensé ou censé 
« il est complètement fou, rien de ce qu’il dit n’est sensé » (= n’a de sens) ≠ « je suis censé me marier après demain » (= c’est ce qui doit vraisemblablement se passer) 
12- Perpétrer ou perpétuer 
perpétrer ≠ perpétuer (« un troisième meurtre a été perpétré dans le quartier en l’espace de deux semaines » ≠ « la tradition fromagère française se perpétue en dépit de la mondialisation du goût ») 

Autres articles proposés :