Didactique de la traduction en classe de FLE



Cet article examine le rôle de la traduction en tant qu'activité pour les apprenants de la classe de français langue étrangère "FLE".
Il ne considère pas le rôle de la langue maternelle comme un outil d'enseignement à part entier  par exemple pour la gestion de la classe, la mise en place d'activités ou pour expliquer un nouveau vocabulaire de la langue française. Cette question a été discutée dans plusieurs travaux de recherche et dans plusieurs mémoires de fin d'étude. notre article commence par examiner ce que nous entendons par la traduction en tant qu'activité en classe de français, puis nous examinons brièvement l'histoire de la traduction dans l'apprentissage des langues dans le cadre de diverses méthodologies et selon les points de vue de plusieurs pédagogues. Nous considérons ensuite certaines des nombreuses objections que les penseurs de FLE et les praticiens ont eu dans leurs travaux de recherche sur  la traduction, et certains des avantages possibles de son exploitation et intégration en classe de français. enfin nous terminons notre modeste publication par quelques observations  et notions les méthodes à suivre en classe de FLE pour réussir les tâches de traduction et certaines autres activités pédagogiques et pour faciliter l'enseignement/apprentissage de la langue française.

Introduction

La traduction était une partie importante de la didactique des langues depuis longtemps. Avec l'arrivée de la domination totale des méthodologies communicatives, la traduction a été rapidement consignée dans le passé, ainsi que d'autres outils didactiques «traditionnels» tels que la dictée, la lecture à haute voix et les exercices d'application. Cependant, maintenant la traduction et ces autres activités abandonnées sont maintenant une caractéristique primordiale de toutes les salles de classe de français langue étrangère. la traduction offre des aides précieuses  à l'apprentissage du français, bien que l'approche de leur utilisation  et exploitation en classe ait changé. Comme le dit les didacticiens français, les enseignants et les étudiants utilisent maintenant la traduction pour apprendre la langue française, plutôt que d'apprendre la traduction elle même, c'est à dire la traduction n'est qu'un moyen qui mène vers l'apprentissage de la langue français et qui facilite son enseignement. Les activités de traduction modernes passent généralement de Langue maternelle à Langue étrangère (bien que la direction opposée puisse aussi être vue dans des leçons avec des objectifs plus spécifiques).

L'histoire de la traduction dans les méthodologies de français langue étrangère (FLE)

Comme mentionné ci-dessus, la traduction a été la base de l'enseignement des langues depuis très longtemps, puis rejetée au fur et à mesure que de nouvelles méthodologies ont commencé à apparaître au sein de la classe. C'était un élément clé de la Méthode de traduction grammaticale, dérivée de la méthode classique d'enseignement du grec et du latin. Ce n'était pas une expérience d'apprentissage positive pour beaucoup: ainsi que les apprenants  de FLE qui mémorisaient d'énormes listes de règles et de vocabulaire français, cette méthode les impliquait à traduire des textes littéraires ou historiques entiers mot à mot. Sans interventions. De nouvelles méthodologies ont essayé d'améliorer leurs ressources dans ce contexte. La méthode directe ou naturelle établie en Allemagne et en France vers 1900 était une réponse aux problèmes évidents associés à la méthode de grammaire-traduction. Dans la méthode directe, l'enseignant et les apprenants évitent d'utiliser la Langue maternelle et utilisez  directement et fortement la langue cible. Comme la méthode directe, la Méthode Audio-orale ultérieure a essayé d'enseigner la langue directement, sans utiliser la langue maternelle pour expliquer de nouveaux éléments. Les méthodologies «humanistes» ultérieures telles que la voie silencieuse et la réponse physique totale et les approches communicatives ont été encore plus éloignées de la langue maternelle, et de celles-ci se posent beaucoup d'objections à la traduction.

Objections à l'utilisation de la traduction en classe de français

Nous pouvons envisager d'éventuels problèmes d’intégration de la traduction en envisageant un impact négatif possible sur les apprenants et ensuite sur les enseignants. Voici certaines des préoccupations exprimées.

Pour les apprenants

La traduction enseigne les apprenants la langue française, mais pas sur la façon de l'utiliser. La traduction ne permet pas aux apprenants de développer leurs compétences en communication.

· La traduction encourage les apprenants à utiliser beaucoup plus la langue maternelle, souvent pendant de longues périodes de cours, et le but de l'enseignement moderne  et des nouvelles approches didactiques est de l'éliminer définitivement de la classe de français. 

· Les compétences impliquées dans la traduction peuvent ne pas convenir à toutes sortes d'apprenants. Il peut, par exemple, être le meilleur pour les apprenants qui sont plus analytiques ou ont des préférences pour les stratégies d'apprentissage linguistique par contre, Il peut ne pas convenir ni aux jeunes apprenants ni aux niveaux inférieurs. 

· Les apprenants peuvent ne pas voir la valeur de la traduction comme une activité pour les aider à apprendre le français.

· La traduction est une compétence difficile qui doit être bien faite pour être productive et enrichissante dans la classe de FLE. Les apprenants et les enseignants ne doivent pas seulement prendre en compte leur sens, mais aussi d'autres questions, y compris la forme, le registre, le style et la culture des des aspects des deux  langues ( langue maternelle et langue étrangère).

Pour les enseignants

· Les activités de la traduction sont difficiles à mettre en place car elle nécessite beaucoup de préparation, en particulier en anticipant les problèmes possibles.

· La traduction  nécessite  aussi avoir une classe motivée.

· L'enseignant doit avoir une connaissance sophistiquée de la langue maternelle et de la culture de la langue étrangère. Sans cette traduction, vous pouvez créer plus de problèmes que de bénéfices. Ce niveau de conscience est presque impossible dans une classe multilingue. 

· À la suite de cela, si un enseignant utilise la langue maternelle dans une activité de traduction, cela peut nuire à leur travail pour maintenir un environnement francophone dans la classe. Les apprenants les voient inévitablement comme une ressource de savoir et comme un outil facilitateur de l'apprentissage de français. 

· La traduction est par définition liée au texte et limitée aux deux compétences de lecture et d'écriture. Cela rend difficile sa bonne exploitation pour de nombreuses classes qui ont des restrictions de temps.

· La traduction prend du temps et est difficile, mais l'enseignant doit être aussi bon  et aussi intelligent que les apprenants, pour pouvoir bien gérer  les activités d'apprentissage de français.

Les avantages de la traduction en classe de français (FLE)

De nombreux enseignants et didacticiens voient maintenant la validité et la valeur de la traduction comme une activité dans les classes de français langue étrangère (bien que quelques écrivains offrent des idées et du matériel pour ce domaine). Voici quelques-unes des façons dont la traductions peut avoir un impact positif sur l'enseignement/apprentissage de la langue française; Beaucoup d'entre eux servent également de réponses aux objections et aux critiques exprimées ci-dessus dans cette publication:

·les activités de traduction dans la classe de français peuvent pratiquer les 4 compétences. En termes de compétence communicative, ils ont besoin d'une précision, d'une clarté et d'une flexibilité.  la traduction forme le lecteur à la recherche (flexibilité) pour les mots les plus appropriés (précision) pour transmettre ce qu'il faut (clarté) 
· Suite à cela, la traduction est par nature une activité hautement communicative en classe de langue; Le défi consiste à s'assurer que le contenu communiqué est pertinent et que nous exploitons toutes les possibilités de communication pendant l'activité.

· La traduction en groupe peut encourager les apprenants à discuter de la signification et de l'utilisation de la langue française aux niveaux les plus profonds, car ils travaillent dans le processus de compréhension et ensuite en recherchant des équivalents dans la langue française.

· La traduction est une activité naturelle réelle et de plus en plus nécessaire dans un environnement mondial. Beaucoup d'apprenants qui vivent dans leurs propres pays ou un nouveau doivent traduire la langue quotidiennement, de manière informelle et formelle. Ceci est encore plus important avec l'importance croissante de l'information en ligne.

· Que nous l'encourageons ou non, la traduction est une stratégie fréquemment utilisée pour les apprenants; Si nous acceptons cela, nous devons les soutenir dans le développement de cette compétence de la manière appropriée, par exemple en discutant de son rôle et de ses finalités en classe de français langue étrangère.

· La traduction peut être un support pour le processus d'écriture, surtout aux niveaux inférieurs. La recherche a montré que les apprenants semblent avoir accès à plus d'informations dans leur propre langue maternelle, qu'ils peuvent ensuite la traduire facilement à la langue française.

· La discussion des différences et des similitudes au cours du processus de traduction aide les apprenants à comprendre l'interaction entre les deux langues et les problèmes causés par leur langue maternelle. Il aide également les apprenants à apprécier les forces et les faiblesses des deux langues et faire des comparaison entre eux, par exemple dans la comparaison des langages idiomatiques comme les métaphores.

· Les enseignants peuvent concentrer les activités de traduction sur des objectifs d'apprentissage très spécifiques, comme la pratique du vocabulaire, les points de grammaire, les styles et les registres, etc. Il se prête également à travailler avec d'autres outils tels que le courrier électronique et les site internet de l'école.

· Enfin, pour de nombreux élèves, développer des compétences en traduction est une partie naturelle et logique d'atteindre des niveaux plus élevés, et être capable de bien le faire est très motivant.

Approches en classe 

La traduction est une activité difficile à mettre en place et peut être gravement erronée, produisant certaines des objections décrites ci-dessus. Il existe de nombreux aspects de la conception et de l'exécution des tâches dans la classe de français.

Tout d'abord, il faut planifier soigneusement et complètement, et identifier les bons types d'objectifs. Assurez-vous que votre matériel source se concentre vraiment sur ceux-ci et n'a pas été présenté simplement parce que vous l'aimez. Essayez d'intégrer la traduction avec d'autres compétences  pratiques dans la mesure du possible. Assurez-vous d'avoir des dictionnaires et des sources d'utilisation disponibles. Il est important de reconnaître les problèmes associés aux approches traditionnelles de la traduction (une activité solitaire, difficile et longue en utilisant des textes littéraires) et de trouver des solutions à celles-ci, comme assurer que ces tâches sont courtes (pas faciles), toujours en groupe, Et maintenir l'élément d'un espace de communication dans la mesure du possible.

Comme le montrent les objections ci-dessus, la perception par l'apprenant de cette activité est essentielle. Il est utile d'expliquer vos objectifs et de discuter de toutes les préoccupations de vos apprenants; De nombreuses activités utilisent des matériaux qui peuvent être générés par les apprenants, ce qui peut avoir un impact positif sur la motivation et la dynamique. Évitez les activités qui obligent vos apprenants à utiliser beaucoup leur langue maternelle si vous n'avez pas de consensus dans votre classe. Pensez aux possibilités et aux pièges de ce type de travail dans un groupe multilingue - la discussion et la comparaison des idiomes de la langue maternelle peuvent être très enrichissantes.

Pensez aux différents avantages de la traduction et plus particulièrement au travail L1 - L2 ou L2 - L1 dans le contexte des objectifs et aussi du profil de classe. Si vous essayez d'amener les apprenants à utiliser le français dans la classe, ce n'est peut-être pas le meilleur moment pour effectuer des travaux de traduction, par exemple; Si vous n'êtes pas confiant dans votre rôle dans une activité où les apprenants se traduisent dans leur propre langue ou sur la façon dont ils perçoivent ce type de travail, ne le faites pas. Enfin, si vous avez des apprenants intéressés, encouragez-les à explorer la traduction par eux-mêmes - c'est un processus fascinant, complexe et digne.

Quelques idées pour les activités en classe

· Les groupes d'apprenants travaillent à traduire différentes sections d'un texte, puis se regroupent pour connecter ensemble leurs pièces en texte intégral, avec une langue de connexion appropriée.

· Les apprenants apportent des exemples de langue maternelle (dans leur propre pays) ou la langue étrangère (dans un autre pays) pour la discussion et la traduction. Les signes peuvent être particulièrement intéressants. Cela peut également être fait en partageant du matériel via des e-mails groupés.

· Les apprenants apportent des textes courts / proverbes / poèmes et les présentent à la classe, en expliquant pourquoi ils les aiment. Ceux-ci sont ensuite utilisés pour la traduction.

Comparaisons

· Les apprenants travaillent en groupes sur des textes courts puis se regroupent et comparent leurs versions, avant de produire un texte final. Cela peut être comparé à une version officielle.

· Les apprenants traduisent les texte à la langue française, puis comparez les versions et discutez de la raison pour laquelle il existe des différences.

· Les apprenants regardent les «mauvaises» traductions et discutent des causes des erreurs. Les programmes logiciels de traduction et les pages Web sont de bonnes sources (voir ci-dessous).

· Demandez aux apprenants de trouver différents types de textes pour la comparaison et la traduction, par exemple des recettes, des e-mails, des graffitis, des textes techniques, des publications, etc.

Travail de projet

Les apprenants traduisent le scénario d'une scène d'un film, puis copient la scène elle-même avec leur nouvelle version dans la langue française.

· Les apprenants développent une page Web ou un blog avec leur propre travail traduit.

· Les apprenants participent à des forums en ligne en direct tels que la référence de mot.

· Les chercheurs apprennent et présentent leurs résultats sur les traductions d'un groupe particulier de mots.

Conclusion

La traduction dans le cadre de l'approche communicative en classe de FLE est encore un domaine controversé et qui provoque des opinions fortes. Si vous souhaitez partager vos opinions et votre approche sur l'utilisation de la traduction en classe de langue française, veuillez-vous connecter et laisser un commentaire ci-dessous.

Aucun commentaire